Bienvenue Invité et bon surf sur le forum...
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ETC....Par Dominique Audigué..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 20708
Age : 60
nom et prenom : Admin masqué
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: ETC....Par Dominique Audigué..   Lun 2 Sep - 23:17

Salut à tous:pig: 

Avec l'autorisation de Domique Audigué , je me permets de vous mettre une copie du texte qu'il a ecrit sur...
A vous de lire et de commenter...

Etc…
« Mais quand tout est compté, on ne parle jamais de soi sans perte : les propres condamnations sont toujours accrues, les louanges mécrues. »
Michel de Montaigne.
Dans l’édito 115 de Média-Carpe, nous pouvons lire, J’AI LU, une phrase de Stéphane Gonzalez qui m’a, disons, fait monter un peu l’adrénaline. Sous l’intertitre : « un quart de siècle de combat », il y a ça : « Michel Mahin, Philippe Lagabbe, Fernand de Castro (GN Carpe ?!), etc… sont des combattants de la première heure… ». Ca me fait penser à ces combattants de la 25ème heure à la fin de la guerre 39-45 qui pour être plus « héros » que les héros qui eux s’étaient vraiment engagés à la première heure, et qui pour « bien » montrer leur « héroïsme » tondaient, molestaient et humiliaient très cruellement, les Françaises qui avaient eu une histoire d’amour avec l’occupant Allemand. On peut aujourd’hui revoir, ces images désormais d’un autre temps, avec une grande tristesse.
Je sais qu’avec cette comparaison, je pousse le bouchon un peu loin, mais que voulez-vous, je ne suis qu’un simple pêcheur…
Les temps ont passé certes mais rien à faire comme l’écrivait Brecht : « il est encore fécond, le ventre d’où … ». Il ne s’agit pas pour moi de nier (complètement) l’engagement de Michel Mahin ou de Philippe Lagabbe qui se sont investis plus ou moins et en tous cas pas il y a 25 ans pour obtenir la pêche de nuit. Philippe a beaucoup fait mais qu’à la 2 ème heure, c’est déjà bien, non ? Tellement d’autres, comme l’auteur de l’édito contestable, n’ont strictement rien fait, ni à la première, ni à aucun moment, sauf à prendre une posture démagogique qui tiendrait presque du dandysme. Fernand De Castro, quant à lui, n’est pas d’une « notoriété » aussi ancienne ni si « notable ». Son plus grand mérite, connu de ceux qui s’intéresse à la compétition, n’est-il pas de s’être accoquiner avec un « grand » nom de la carpe d’Outre-Manche à qui il s’est empressé de donner l’absolution pour des agissements assez lointains avec l’éthique carpiste et pour tout dire pas reluisants du tout. Faute avouée, d’ordinaire pardonnée qu’à moitié, l’a été, dans ce cas précis, complètement et juste le temps d’une audition semi-publique et un gros chèque sans doute ? C’est bien connu, l’argent n’a pas d’odeur et surtout pas celle des centaines de carpes transférées légalement et qui sont mortes dans un certain mouroir aveyronnais! Certains et pas des moindres ont l’honneur à géométrie variable… quand ils ont seulement une petite notion de cette grande attitude (l’honneur) chaque jour plus désuète. L’enfer c’est les autres ! Et comme la Suisse, la carpe lave plus blanc…
L’honnêteté comptable de Monsieur De Castro n’est aucunement suspectée dans ce billet. Dont acte.
A 25 ans d’aujourd’hui, alors que j’en cherche en vain, de ces « anciens combattants », pour évoquer nos « combats », il y aurait eu des combattants de la première heure ?! Qui ? Où ? D’autres noms SVP, que ces trois-là, Monsieur Gonzalez. Je crois que vous allez être en peine d’en trouver. Eh bien, voyez, je vais vous y aider en laissant, ce n’est pas dans mes habitudes, la modestie à ceux qui n’ont rien fait d’exceptionnel pour pouvoir s’en vanter. Comme vous, en premier lieu ! S’il y avait un combattant de la première heure, eh bien oui, c’était moi, l’auteur de ce billet d’humeur. Je me nomme : Dominique Audigué. Vous l’aviez oublié peut-être? Oui moi, J’y étais et j’étais bien seul alors… C’était il y a 25 ans. A LA PREMIERE HEURE !
Je me dois, en revanche, et je le fais très volontiers, de remercier ceux, je n’ai pas oublié ces chaleureux soutiens venus de tous les coins de l’hexagone, moraux et aussi souvent en espèces, particuliers et clubs, qui m’ont envoyé de l’argent pour payer mon avocat. J’en ai eu trop mais j’ai restitué à tous l’excédent, au prorata de chaque don. A signaler aussi, le club Anjou-Carpe et son jeune président d’alors, Jérôme Gigault qui m’a refusé son obole parce que je…serai condamné ! Ou alors il se peut que ma jeune notoriété, seulement elle, défrisait Jérôme. Au début du mouvement carpiste, beaucoup voulaient tellement ETRE !!! Pour une parcelle de gloire bien vaine, on passe à côté d’un beau geste…quasi historique ! Jérôme Gigault, lui non plus n’en était pas.
Votre « ETC » n’a pas lieu d’être Monsieur Gonzalez, puisque j’étais seul.
J’ai donc été le tout premier pêcheur connu à défendre la cause de la pêche de nuit devant le tribunal de Police de Montmorillon en 1988. Et j’ai été condamné (Jérôme l’avait dit) … à 30 Francs d’amende. Suite à cette victoire, car n’écoper que de cette sanction symbolique était, oui parfaitement, une vraie victoire, la toute première victoire. Et si cette Vérité déplait à tous les autres soit disant « combattants de la première heure » je m’en bats les couilles car j’en ai, moi ! A la suite de cette victoire, très rapidement, l’année d’après, si je me souviens bien, des secteurs de pêche de nuit ont été ouverts ici et là. Uniquement parce que les fédérations, très hostiles à la pêche de nuit (elles le sont encore mais moins ouvertement) ont eu peur que ma « condamnation » ne fasse jurisprudence. Bien sûr, ces ridicules secteurs autorisés n’étaient pas suffisants ou de nature à étancher notre soif d’aventure de proximité. Car la pêche de la carpe de nuit, c’est la Grande Aventure pour ceux qui vivent dans l’horreur des banlieues et partout où rien ne laisse place au modeste rêve d’une évasion à la portée de tous. Il n’empêche, un coin avait été enfoncé, la voie ouverte… Juste parce que j’avais refusé tout arrangement amiable avec le président Couraud, fédération de la Vienne et qui m’a fait éjecté du conseil d’administration de cette fédération à la quasi-unanimité de ces 14 membres, à l’exception d’un « courageux » encore un ( !) qui s’est abstenu. Pas un seul pour voter contre mon limogeage ! Pas un ! Je ne participais pas au vote, forcément, mais j’étais présent. Et j’ai vu le président Couraud se réjouir, d’un sourire ironique, de mon éviction alors qu’il me « couvrait » (il me l’avait chuchoté quelques jours auparavant) pour mes escapades halieutiques nocturnes : « je sais Audigué, vous pêchez de nuit. Je vous couvre… » Il en est de la parole de certains hommes comme de l’honneur. C’est peut-être de l’abstraction ou je ne sais quoi de très mystérieux. Moi je ne parviens toujours pas à m’habituer, à bientôt 60 ans, à la duplicité et à la veulerie. Mes promesses en revanche valent un écrit. Je ne change pas de parole.
Par la suite, d’autres carpistes, fuyants les ghettos, on les comprend, où nos Instances voulaient les parquer, sous haute surveillance, sont allés se faire prendre ailleurs. C’était juste logique. Mais je pense qu’on peut compter sur les doigts d’une seule main, les Courageux (ils méritent la majuscule) qui ont osé se défendre devant un juge. Et par là même défendre la pêche de nuit à laquelle ils aspiraient plus que tout. Et pour tous. Les autres, tous les autres ont payé, en catimini, la fédération concernée et leurs élus rétrogrades d’abord, et ensuite la DDA, apprenant par la fédération que le « délinquant » avait déjà craché au bassinet, qui repassait la note pour percevoir une autre amende, égale à celle déjà payée. Du racket limite légal, mais bon…Cela aurait été, même dans le pire d’un jugement de cour, bien moins cher d’affronter la justice et tellement plus noble, plus courageux, plus utile.
Mais voilà, il ne sert à rien d’avoir une grosse bitte si on manque de couilles !
Quand j’étais rédacteur-en-chef de Carpe-Magazine, j’ai rarement réussi à convaincre un pêcheur verbalisé pour fait de pêche de nuit, d’aller devant le tribunal. Pas moyen ! Je me demande si les « combattants de la première heure » cités par Stéphane Gonzalez ont eu (ou auraient eu) le courage d’y aller, eux. Mais peut-être n’ont-ils jamais enfreint la loi ? Ni peut-être même pêcher de nuit…ou alors, pas où c’était prohibé ? Mes éditos avaient le mérite de donner une ligne éditoriale sans équivoque. Là encore seul !
Alors maintenant que je ne pêche plus guère de nuit, parce que je n’ai plus la santé que j’avais, ni la fougue de la jeunesse, je m’interroge : Tous ces carpistes revendicatifs ont-ils mérité de cette pêche-là. Sincèrement, je ne le crois pas !
Se lancer dans une grande et énième campagne de Média-tisation de la pêche de nuit, 25 ans après, me ferait tordre de rire si cela ne m’agaçait pas autant. ATTENTION, c’coup-ci, c’est la der des der, avec Facebook et les réseaux sociaux, on-va-l’avoir. « Ils partirent 3… etc… et se virent 10 000 en arrivant au bord ! » Ah ah ah…C’est SÛR ! 10 000 pétitionnaires, (ce n’est quand même pas bien audacieux et encore moins héroïque de donner un modeste paraphe informatique…) D’ailleurs, pourquoi QUE 10 000, c’est si facile d’en être aujourd’hui, et sans risque aussi ?) Bon 10 000, vous avez bien lu, 10 000-vont-tout-casser. UNION-ACTION avec les carpistes-pétitionnaires : « on veut la pêche de nuit, on veut la pêche de nuit. Ca a assez duré ON-LA-VEUT, NA !
Sinon quoi ? Vous ferez pipi par terre et vous vous roulerez dedans ? C’est beau l’héroïsme. En un mot : C’EST JUSTE ADMIRABLE ! Non, rien au niveau de l’action, il n’y aura RIEN ! Vous attendrez un marronnier de plus de votre magazine préféré !
Eh bien MOI, le « ETC…», Dominique Audigué, je n’en serais pas ! CAR, il y a 25 ans, il y en avait QU’UN et J’ETAIS CELUI-LA !

-----------------------------------------------
L'admin masqué  pig
Revenir en haut Aller en bas
http://roland.forumchti.com
Manu



Nombre de messages : 2543
Age : 34
nom et prenom : xxxxx
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: ETC....Par Dominique Audigué..   Mar 3 Sep - 12:08

Salut ! Very Happy 

Et bien j'en apprends des choses... Respect Monsieur Audigué !


Dernière édition par Manu le Mar 3 Sep - 12:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
shusui

avatar

Nombre de messages : 1301
Age : 27
nom et prenom : Le berre guillaume
Date d'inscription : 20/01/2010

MessageSujet: Re: ETC....Par Dominique Audigué..   Mar 3 Sep - 12:08

Se lancer dans une grande et énième campagne de Média-tisation de la pêche de nuit, 25 ans après, me ferait tordre de rire si cela ne m’agaçait pas autant. ATTENTION, c’coup-ci, c’est la der des der, avec Facebook et les réseaux sociaux, on-va-l’avoir. « Ils partirent 3… etc… et se virent 10 000 en arrivant au bord ! » Ah ah ah…C’est SÛR ! 10 000 pétitionnaires, (ce n’est quand même pas bien audacieux et encore moins héroïque de donner un modeste paraphe informatique…) D’ailleurs, pourquoi QUE 10 000, c’est si facile d’en être aujourd’hui, et sans risque aussi ?) Bon 10 000, vous avez bien lu, 10 000-vont-tout-casser. UNION-ACTION avec les carpistes-pétitionnaires : « on veut la pêche de nuit, on veut la pêche de nuit. Ca a assez duré ON-LA-VEUT, NA ! Sinon quoi ? Vous ferez pipi par terre et vous vous roulerez dedans ? C’est beau l’héroïsme. En un mot : C’EST JUSTE ADMIRABLE ! Non, rien au niveau de l’action, il n’y aura RIEN ! Vous attendrez un marronnier de plus de votre magazine préféré ! Eh bien MOI, le « ETC…», Dominique Audigué, je n’en serais pas ! CAR, il y a 25 ans, il y en avait QU’UN et J’ETAIS CELUI-LA ! a écrit:
Effectivement, je suis d'accord avec toi sur le fait que nous rêvons un peu. je n'y crois pas non plus à la généralisation de la pêche de nuit (pas pour l'instant). Mais je pense que c'est en multipliant ce genre d'action que tôt ou tard ça finira par changer.
Certes tu as peut être fait un grand pas en avant en 1988, mais c'est pas pour cette raison qu'il ne faut pas remettre de nouveau cette revendication à jour. C'est ce qui me gêne dans ton discours, surtout sur la fin, on descelle une certaine jalousie. Je comprends ton indignation au fait qu'ils ne t'ont pas cité dans cette forme d'action et si c'est vraiment le cas je te remercies des actions que tu as pu faire précédemment.

"C'est seulement à cause de ceux qui sont sans espoir que l'espoir nous est donné."
Walter Benjamin

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ETC....Par Dominique Audigué..   

Revenir en haut Aller en bas
 
ETC....Par Dominique Audigué..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Roland Team :: L'esprit Cochon...Lecture ouverte à tous!-
Sauter vers: